Vous êtes ici

2 enchaînements de self-defense facile à sortir sous stress

Pour bien commencer l'année 2019, Jérémie Blanc vous propose deux enchaînements utiles à apprendre en self-defense. A condition de s'entraîner !

Enchaînements de self-defense : Jérémie vous explique comment faire

L'entraînement doit vous amener à trouver vos enchainements fétiches qui ressortent facilement à différentes distances. Je vous conseille de trouver au moins un enchaînement personnel à distance et un autre au corps à corps.

Quelques règles importantes pour riposter efficacement :

  • utiliser de la motricité lourde pour être capable de restituer l'enchainement sous stress (perte de la motricité complexe à partir de 145 battements par minute)
  • penser rue et non ring (essayer d'automatiser l'utilisation des coups de tête, des frappes aux parties génitales...)
  • privilégier les coups directs (les circulaires demandent plus de technique et sont moins stables)
  • privilégier les paumes ouvertes pour les frappes de mains (plus de surface sur la cible, moins de blessures pour soi, permet d'enchaîner facilement une saisie ou une griffure)
  • rentrer le menton dans les épaules (offre le front en cas protection ratée et protège la zone la plus dangereuse: tout le tour du cou)
  • utiliser les hanches au maximum pour être puissant et avoir de l'allonge
  • être offensif (éviter de reculer si possible : plus on est près, moins on prend de coups puissants)
  • enchaîner au moins 3 frappes et varier les cibles et leurs hauteurs (avec le stress et l'incertitude certaines frappes peuvent rater leur cible)
  • cibler en premier ce qui incapacite au moins temporairement (par exemple nez, yeux, triangle génital, genoux, gorge...)

Comment travailler ces enchaînements ?

Travaillez vos enchainement d'abord lentement pour la précision, puis en explosivité pour la vitesse ; utiliser des pattes d'ours ou un bouclier/sac de frappe pour la gestion de la puissance et du retour de force; à combiner ensuite avec un travail dynamique. Voir l'enchaînement que je vous avais proposé cet été.

Comme toujours n'utiliser que la force nécessaire et décrocher de la situation conflictuelle au plus vite sitôt l'agression repoussée (sauf dans de rares cas où la contention est nécessaire ; penser secourisme si l'agresseur est inconscient ; ne pas devenir agresseur à son tour).