You are here

Se défendre au sol contre un agresseur debout

Jérémie Blanc du club Adac Grenoble propose une série de vidéos conseils en self-defense. Après la vidéo du réveillon, voici un conseil pour se sortir d'une situation dangereuse.

Notre conseil en vidéo pour se défendre au sol face à un agresseur encore debout

Quand on chute au sol et que l'agresseur debout continue de venir sur nous, il faut adopter une garde au sol pour gérer la suite.

Protection du haut

  • Mains sur sa nuque pour protéger des éléments du décors (par exemple, un trottoir) et d'autres potentiels agresseurs qui viendraient de coté.
  • Rentrer le menton dans les épaules et mettre ses coudes en hérisson pour protéger des frappes/écrasements de face ou de coté.

Protection du bas et riposte

  • Un pied à terre (le gouvernail qui permet de bouger).
  • Un pied dirigé vers l'agresseur, dans le creux du genoux de l'autre jambe pour ne pas faciliter une saisie (le canon qui permet de frapper).
  • Les 2 jambes alternent facilement leur position pour s'adapter au mieux aux mouvement de l'agresseur.

 

L'idée ici est de frapper l'agresseur pour gagner un peu de répit ou de distance pour se relever et fuir (ou combattre debout suivant le lieu et la situation). Les  cibles prioritaires sont :

  • les tibias et les genoux avec le pied orienté en latéral pour couvrir plus de surface (permettant de garder à distance)
  • le triangle génital si la cible s'est rapprochée.

 

Bien sûr, on évite au maximum de chuter et, si cela arrive, la priorité est de se relever et éviter un combat sol/sol. Pour le relevé/fuite voir l'article Se défendre au sol, gérer la fuite

Jérémie Blanc enseigne la Défense de rue (la méthode de self-défense de l'Académie des arts de combat) au club Adac Grenoble (Grenoble Auto Défense). Très actif également sur YouTube et Facebook, alors n'hésitez pas à commenter, partager et aimer les vidéos qu'il propose très régulièrement aux adhérents Adac et à tout le monde !