Vous êtes ici

Qu'avez-vous pensé de la formation d'enseignants ? L'avis de Frédéric Mougeot.

Cet été, l'Académie des arts de combat organisait deux formations aux enseignants : 6 jours pour donner les bases de la méthode et l'esprit ADAC. Qu'en avez-vous pensé ?

Bonjour Frédéric. Peux-tu te présenter ? Quel est ton parcours sportif ?

Je m'appelle Frederic Mougeot, j'ai 43 ans, j'ai 2 enfants. Je suis professeur d'EPS depuis 1995 en établissement d’éducation prioritaire. Je suis actuellement en poste sur l’île de la Réunion. Mon parcours sportif débute par la natation, puis je m’oriente vers le Rugby : activité pratiquée durant une douzaine de saisons. La lutte et la boxe m’accompagnent aussi à cette période. Ensuite, je vais vers la glisse (snowboard, surf, planche à voile…). Parallèlement à ces activités et depuis 25 ans, j’entretiens mon potentiel physique par la course à pied, le VTT et la musculation.

Enfin en 2010, avec la crise-requin et la restriction des mises a l’eau, je fais le choix de m’investir fortement dans la self-défense. Je suis les cours de l’école de Charles Joussot (Fisfo). Je participe à divers stages en Kali, Jeet Kune Do, Krav-maga et Penchak Silat.

Comment as-tu entendu parler de l'Adac ? Qu'est-ce qui t'as décidé à venir suivre une formation d'animateur ?

J’ai découvert l’ADAC grâce à Internet et par le bouche à oreille. En regardant le site et en lisant attentivement les articles, j’ai été attiré par la volonté de réalisme, d’efficacité et surtout de pragmatisme. Les concepteurs étant des hommes de terrain, j’ai voulu vivre l’expérience de ces pratiques. J’ai recherché un club ADAC à la Réunion, je n’en ai pas trouvé. J’ai donc fait le choix de suivre la formation Animateur Boxe de Rue pour ouvrir une section à la Réunion.

Comment, en quelques mots, as-tu ressenti cette formation pédagogique ?

Cette formation a été pour moi avant tout un moment d’apprentissage, mais aussi d’échange, de partage, de respect et de convivialité. J’en ressort grandi car désormais je produis de nouvelles choses. Je tiens à souligner que les contenus dispensés n’ont rien à envier à certaines formations didactiques et pédagogiques universitaires. J’ai pu en témoigner, car professionnellement, j’ai aussi un versant de préparation aux épreuves pédagogiques du CAPEPS ( formation des professeurs d’EPS du second degré).

Selon toi, que va apporter cette formation "Animateur ADAC" dans ton enseignement ?

Cette formation apporte une philosophie de l’enseignement basée sur ce que produit l’apprenant et pas uniquement sur ce qu’il doit construire ou s’approprier. Elle cerne bien le « spirit » de l’ADAC. Elle apporte aussi un cadre théorique qui cerne les contenus (matrice d’agression notamment). Elle apprend à jalonner l’année de formation et est une aide précieuse à la planification. Cette formation rentre réellement dans les contenus et nous met à l’épreuve de la conception, et des mises en œuvre.

Sincèrement, c’est une très bonne formation.

A lire également

L'avis de Jacques P. sur le stage technique

L'avis d'Eric Froger sur le stage technique

L'avis de Cédric Deloison sur la formation aux enseignants

L'avis de Frédéric Mougeot sur la formation aux enseignants